Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtliaison/www/config/ecran_securite.php on line 358
Changement de Secrétaire au sein du Comité d'Entreprise Européen du Groupe Rhodia - [Liaison Solvay France]
Liaison Solvay France

Changement de Secrétaire au sein du Comité d’Entreprise Européen du Groupe Rhodia

vendredi 6 octobre 2006

Le 28 septembre Jacky a réalisé une intervention, dans le cadre d’une formation de bilan du fonctionnement du CEE, remarquée et largement applaudie...

Une intervention portant un regard lucide, critique et constructif sur le Comité Européen du Groupe Rhodia.

Nous sommes heureux de pouvoir vous faire partager cette intervention.

Bonjour à toutes et à tous,

Comme je vous en avais informé par e-mail courant août, je vais quitter le Groupe dans les mois qui viennent, grand âge oblige !

Je vais donc, de ce fait, arrêter, entre autres, mon mandat de secrétaire du Comité Européen de RHODIA.

Je voudrais profiter de cet instant pour vous dire quelques mots ;

  Tout d’abord SUR LE GROUPE RHODIA

Depuis sa création, en 1998, force est de constater qu’il y a eu beaucoup de difficultés à surmonter, ce qui nous a souvent obligé de traiter des sujets difficiles.

Le Groupe est fortement endetté.

De mauvais choix stratégiques ont conduit RHODIA au bord du dépôt de bilan en 2003, avec pour conséquences :

  • Un important nettoyage du portefeuille d’activités
  • Des restructurations, des réorganisations débouchant sur des plans drastiques à l’encontre du personnel.
  • Les effectifs du Groupe ont fortement chutés dans l’Union Européenne :

Nous étions plus de 15.000 salariés en décembre 2001 lorsque nous avons signé le protocole d’accord du CEE [1].

Nous sommes moins de 10.000 aujourd’hui et serons, en fonction de ce que nous savons, ou redoutons, environ 7.500 d’ici 2007.

Soit une réduction des effectifs d’environ 50 % en Europe en 7 ans !

De nombreuses activités ont été cédées (je ne ferais pas la liste, vous la connaissez), et ce n’est pas fini.

Pour certaines, nous pouvions en comprendre les raisons stratégiques, mais pour la plupart, elles ont été sacrifiées en raison de la situation financière dans laquelle était le Groupe, avant tout pour pallier à la réduction de la dette.

Des restructurations ont eu lieu dans les Entreprises sur les sites, engendrant réduction de frais fixes, mais aussi complications et incompréhension du personnel, mesures de mutations, voire malheureusement pour certains des licenciements.

Des "Plans sociaux" ont du être négociés, notamment en France, dans des conditions difficiles ! (ex : accord de méthode).

Enfin, nous constatons le déplacement vers l’Asie, (Chine, Corée) des activités du Groupe. Il suffit d’examiner les investissements stratégiques décidés pour vérifier ce "phénomène".

Le Résultat du Groupe 2006 sera probablement positif, et conforme aux objectifs fixés, contrairement à ces dernières années ; Si l’on peut s’en féliciter, on ne peut aussi que dire :

A quel prix !

Pour l’avenir, une question fondamentale va donc se poser :

Un Groupe à vocation mondiale, ayant des activités diversifiées, avec un Chiffre d’Affaires d’environ 4,5 Milliards d’Euros, regroupant environ 5000 salariés en France, pourra-t-il longtemps résister et voler seul de ses propres ailes ?

C’est peu probable.

Alors, OPA ?, rachat ?, association ?, risque d’éclatement ?

Nous serons, vous serez probablement confronté demain à ce problème


  CONCERNANT MA CARRIERE :

J’ai été embauché le 2 novembre 1965 dans la Société Rhodiacéta Belle Etoile à Saint-Fons, société reprise par Rhône-Poulenc, puis Rhodia en 1998,
vous connaissez l’histoire …..

Professionnellement, j’ai eu la possibilité de changer plusieurs fois de métiers, de fonctions , cela a été une volonté de ma part , mais aussi le privilège de pouvoir travailler dans une entreprise de cette taille.

Parallèlement, j’ai eu une importante activité militante, puisque j’ai des mandats syndicaux CFDT, mandats d’élu ou de désignation depuis … 1969 :

J’ai, pendant toutes ces années cumulé mon activité professionnelle, et mon activité syndicale.

Cela n’a pas toujours été facile, mais tellement instructif !

Je tiens à dire que le syndicalisme, même si il pu être un frein (comme pour d’autres) à mon évolution de carrière, m’a beaucoup apporté tant au niveau de la confiance qu’intellectuellement.

La connaissance du Groupe dont on dépend, sa gestion, ses bilans financiers, son organisation, les aspects relationnels tant avec les Dirigeants de l’Entreprise qu’avec les partenaires syndicaux sont autant de sujets qu’il m’a fallu découvrir, apprendre et "travailler".

Dans la période difficile que connaît le syndicalisme, notamment en France, je voudrais dire qu’un syndicalisme "constructif" se doit d’être un rouage essentiel de la vie quotidienne d’une Entreprise.

Le syndicalisme est un contre pouvoir nécessaire pour la défense du personnel, mais aussi pour faire connaitre à nos dirigeants la réalité de ce que vivent les salariés au quotidien.

Enfin sur ce sujet, je voudrais faire une parenthèse :

Je tiens à souligner que les relations inter syndicales que nos avons eut dans cette instance ont toujours été excellentes. Les divergences, qui notamment en France, polluent parfois les débats n’ont pas eu cours ici, au CEE, et l’on peut s’en féliciter.

Transition toute trouvée pour évoquer


  LE COMITE EUROPEEN

Après une négociation qui à durée plus d’un an lors du GSN, il a été mis en place le 12 décembre 2001.

Le CEE est une instance majeure du Groupe RHODIA.

C’est le seul lieu ou les représentants des salariés peuvent rencontrer, débattre, s’opposer… aux dirigeants du Groupe, …aux décideurs.

Concernant ces 5 années passées dans ce Comité, je tiens tout d’abord à remercier les membres du CEE de la confiance dont ils m’ont témoigné en m’élisant secrétaire de cette instance.

J’espère, dans le cadre de la mission qui m’a été confiée, que mon passage vous aura globalement satisfait.

Pour ma part, sachez que j’ai pris beaucoup de plaisir à animer ce Comité et à militer avec vous toutes et vous tous, dans l’intérêt des personnels de RHODIA travaillant dans l’Union Européenne.

Nous avons, je crois, accompli tous ensemble, malgré nos diversités : culturelles, de nationalités, linguistiques, syndicales, un bon parcours depuis sa mise en place.

Des sujets importants, parfois graves ont été présentés par la Direction, mais aussi par nous représentants des salariés. Les ordres du jour ont toujours été "riches et denses".

Bien sur tout n’a probablement pas été parfait, mais le bilan de fonctionnement du CEE que nous allons faire dans le cadre de cette formation permettra je l’espère de l’améliorer.

Alors, encore une fois remerciements sincères à vous tous membres du CEE pour votre collaboration et l’aide que vous m’avez apportée.

Merci à nos experts : SECAFI-ALPHA, EUROPE et SOCIETE, EMCEF, qui chacun dans leur domaine nous ont apportés conseils et aide efficace.

Merci aussi à nos traducteurs, qui ont souvent du souffrir compte tenu de la densité des ordres du jour, de la durée des réunions, et du débit de parole du secrétaire !

Par ailleurs, au-delà des problèmes importants que nous avons du traiter :

Positionnement stratégique du Groupe, cessions d’activités, changements d’organisation, et que nous avons souvent dénoncé, critiqué, contesté, je voudrais souligner que mes rapports de secrétaire de cette instance avec les interlocuteurs de la Direction Générale , et je pense plus particulièrement à Messieurs CHAMBON ET MATTA , mesdames SURZUR puis MARTY , sans oublier mesdames BERQUER et PIEGARD pour traiter, les problèmes d’intendance et administratifs, ont été ,pour la plupart du temps, malgré quelques moments chauds, corrects et cordiaux.

Et je les en remercie également.

Enfin, je ne peux oublier au moment des remerciements mes collègues de mon organisation syndicale, la CFDT.

Un grand merci à mon compère Jean Marie LALLEMENT qui a été mon compagnon de route depuis l’origine de cette instance, et pendant 4 ans,

Ensuite à Maurice TRITSCH, présent au CEE depuis début 2005 et qui me remplacera au CEE restreint, avec sa grande connaissance du Groupe, ses compétences et ses qualités de négociateur.

Enfin, bienvenue à Florence DESCHASEAUX qui représentera la Recherche, et apportera plus de mixité au sein de ce Comité Européen.

Après ces remerciements, j’aimerais faire 4 SUGGESTIONS :

1) Le nombre de Pays présents au CEE de RHODIA ne cesse de diminuer.

Une douzaine en 2001, sept aujourd’hui (France, Allemagne, UK, Italie, Espagne, Slovaquie, Pologne) Compte tenu de la Stratégie du Groupe :
Renforcement de sa présence en Asie (Chine, Corée) et de l’importance de l’Amérique du sud (Brésil), il serait judicieux d’examiner la création d’une instance Mondiale, venant s’ajouter au CEE.

2) Le Comité Européen n’est pas assez connu des salariés Européen de RHODIA. Il faut le populariser.

Pour cela, le CEE devrait avoir accès à l’Intranet Groupe. Les modalités d’utilisation restant à négocier avec la Direction.

3) Il faut maintenir et développer la formation des membres du CEE et sa fréquence.

Cela est gage de bonne tenue des réunions de cette Instance.

4) Enfin , un regret : c’est de ne pas avoir pu, pendant ces 5 années, avoir les moyens pour pouvoir rencontrer les salariés, leurs représentants et leurs Directions sur les sites Européen de RHODIA dans l’Union Européenne
.
Il serait positif que la Direction alloue un budget annuel de fonctionnement permettant à des membres de l’instance de se déplacer.

Ce budget pourrait être géré par le CEE restreint.

Ces suggestions, nous aurons l’occasion d’en reparler lorsque l’on fera le bilan de fonctionnement de ce CEE pendant cette session.

Voilà, j’aurais encore tant de choses à dire !

Mais il faut savoir s’arrêter et puis, je compte bien sur les 3 jours que l’on va passer ensemble pour continuer d’échanger avec vous toutes et vous tous.

Pour conclure, je souhaite que ce Comité Européen évolue de façon positive, pour ses membres, et dans l’intérêt du personnel.

A titre individuel, on ne passe pas plus de 40 ans de sa vie dans une Entreprise, et 5 ans au sein d’une telle instance, sans une certaine émotion au moment de se séparer.

Sachez que je n’oublierai pas les moments forts passés dans ce Comité, et que je ne vous oublierai pas.

Bonne continuité à toutes et à tous,

Je vous remercie de votre attention,

Jacky FOURT

[1Comité d’Entreprise Européen


Accueil du site | Contacter l'auteur de ce site | Plan complet du site | | icone statistiques visites | info visites 0

CFDT Legacy SOLVAY, Legacy RHODIA et CYTEC France

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SOLVAY GROUPE FRANCE  Suivre la vie du site SOLVAY RHODIA  Suivre la vie du site Le reste

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC