Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtliaison/www/config/ecran_securite.php on line 378
La CFDT demande la sécurisation du statut des salariés de Rhodia Opérations Chalampé - [Liaison Solvay France]
Liaison Solvay France

La CFDT demande la sécurisation du statut des salariés de Rhodia Opérations Chalampé

Remise d’un courrier à la Direction Locale
jeudi 6 mars 2008

 Les faits :

Depuis la création de l’usine, les Organisations Syndicales, et particulièrement la CFDT, ont voulu, que le statut du personnel soit sécurisé par des accords signés entre la direction et les syndicats.

 Pourquoi ?

Les textes sont écrits, signés, déposés à la direction du travail et soumis à des règles de dénonciation strictes.

Avec ce principe, nous avons créé l’accord d’établissement, et négocié par la suite tous les textes qui fondent notre statut : salaires, RTT, Forfaits postés, prime climatique, etc.

En 1996, lors de la transformation de l’établissement Chalampé en Entreprise Rhodia PI Chalampé, nous avions transformés les accords existants en accord d’entreprise. Ensuite, nous avions négociés et signés un certain nombre d’accord d’entreprise.

 Aujourd’hui :

Le 1er janvier 2007, l’entreprise Chalampé est intégrée dans Rhodia Opérations et redevient, de ce fait, un établissement.

Les diverses lois et jurisprudence indiquent que tous les accords d’entreprise en vigueur sont automatiquement dénoncés et tombent au bout de 15 mois, sauf s’ils sont remplacés et prorogés par de nouveaux accords.

Notons au passage que la Direction de Rhodia Opérations s’est bien gardée, depuis le 1er janvier 2007, de proposer de proroger les accords ou d’engager de nouvelles négociations.

C’est pourquoi, nous avons pris l’initiative de remettre une lettre à la Direction demandant la négociation et la signature d’un accord prorogeant tous les accords en vigueur.

Sans un tel accord, tous les accords tombent le 1er avril et la direction aurait les mains libres pour appliquer les mesures actuelles comme elle le voudrait : l’arbitraire serait de retour sur le site.

Si la direction venait à refuser la signature d’un tel accord, une nouvelle source de conflit serait créée !


Accueil du site | Contacter l'auteur de ce site | Plan complet du site | | icone statistiques visites | info visites 0

CFDT Legacy SOLVAY, Legacy RHODIA et CYTEC France

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SOLVAY GROUPE FRANCE  Suivre la vie du site Dialogue Social

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC