Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtliaison/www/config/ecran_securite.php on line 378
Négociation et conflits sur les salaires : La politique contractuelle est-elle en DANGER chez Rhodia ? - [Liaison Solvay France]
Liaison Solvay France

Négociation et conflits sur les salaires : La politique contractuelle est-elle en DANGER chez Rhodia ?

"Mouton isolé est en danger" (Noël Audet)
mercredi 21 février 2007

Force est de constater que ce qui n’a pas été possible par la négociation a été obtenu par la pression.

La CGT l’annonce comme un succès. L’accord Groupe négocié et signé par la CFDT a été amélioré, c’est vrai, même si cette amélioration est vraiment mineure par rapport aux résultats d’origine.

Néanmoins, un certain nombre de problèmes se posent et peuvent avoir des conséquences graves pour l’avenir.

 Rappels :

  • Le 1er mars 2006, 4 O.S. du Groupe signent un accord global sur les salaires 2006 et 2007, sur la prévoyance et le Lundi de Pentecôte. Les mesures salariales 2007 étaient basées sur un objectif d’EBITDA/CA de 13,9% pour l’exercice 2006. Cet accord comportait une clause de revoyure début 2007.
  • Janvier 2007 : Nous faisons jouer la clause de revoyure et demandons une réunion paritaire. Celle-ci est fixée au 5 février 2007.
  • Nos revendications CFDT :
    • L’application totale de l’accord pour 2007 : baisse de l’objectif EBITDA/CA à 13,5 % et application des mesures supplémentaires 2007, quels que soient les résultats du Groupe pour 2006.
    • Une prime de 200 € pour tous.
    • L’engagement de négociations sur le terrain pour répondre aux problèmes qui touchent les salariés : Effectifs et conditions de travail !

Nous obtenons gain de cause sur tous ces points qui seront consignés dans un avenant à l’accord.

  • Parallèlement un conflit est en cours depuis le 16 janvier à l’atelier HMD de Belle-Etoile, et l’usine de Chalampé fait grève du 30 au 1er février avec un nouveau préavis prévu du 6 au 8. D’autres conflits sont en cours ou prévus à l’initiative de la CGT dans des sites. La demande est de 150 € d’augmentation pour tous. La Direction ouvre des négociations de terrain sur les sites POLYAMIDES de Belle-Etoile et surtout Chalampé au motif que la situation est critique sur ces produits. Des primes sont obtenues ou revalorisées.
  • Entre le 5 et le 7 février, des négociations "au sommet" entre la Direction Générale du Groupe et la CGT (voir également l’article : La direction de RHODIA et la CGT, un jeu dangereux pour les salariés ) ? ont lieu, et donnent les résultats suivants : une nouvelle paritaire est prévue le 12 février et "on parle" d’un talon d’augmentation collective (avec une valeur qui varie selon les rumeurs sur les sites).
  • Le 12 février, lors de cette nouvelle paritaire, les résultats que nous avons obtenu le 5 février sont naturellement validés, et il est décidé que les AC ne seront pas inférieures à 50 €. Les O.S. signent et les conflits s’arrêtent.
AVENANT à L’ACCORD / Extrait / Signé par les O.S. :

(à noter le maintien de la clause d’EBITDA/CA avec application immédiate des mesures, comme négocié le 5 février).

Article 1 : Modification
L’article 1.2.2 – Mesures salariales est modifié comme suit :

Année 2007
Le chiffre de 13,9 correspondant au ratio d’EBITDA/CA est remplacé par le chiffre de 13,5.

Par ailleurs il est inséré les paragraphes suivants :

Augmentation collective minimum
L’augmentation collective minimale appliquée en vertu du présent avenant ne saurait être inférieure à 50 €.

Prime exceptionnelle
Une prime exceptionnelle de 200 € sera par ailleurs versée aux personnels non cadres sur la paie d’avril 2007.
Seuls les salariés inscrits à l’effectif à la date de versement de la prime pourront en bénéficier.

Article 2 : Entrée en vigueur-Durée

Afin de lancer au plus tôt les opérations d’augmentations individuelles compatibles avec une prise d’effet au 1er avril 2007, les parties conviennent d’appliquer les dispositions du présent avenant sans attendre la confirmation des résultats du Groupe prévue pour début mars en retenant la politique salariale prévue en cas d’atteinte de l’objectif d’EBITDA/CA de 13,5.

Le présent avenant est conclu pour une durée d’un an. A l’issue de ce délai, il ne pourra pas se transformer en accord à durée indéterminée et prendra fin.

 Les résultats : Analyse CFDT !

Force est de constater que ce qui n’a pas été possible par la négociation a été obtenu par la pression.

La CGT l’annonce comme un succès. L’accord Groupe négocié et signé par la CFDT a été amélioré, c’est vrai, même si cette amélioration est vraiment mineure par rapport aux résultats d’origine.

Néanmoins, un certain nombre de problèmes se posent et peuvent avoir des conséquences graves pour l’avenir.

Tout d’abord, il faut dire que la Direction Générale porte la totale responsabilité de cette situation : salaires des dirigeants, actions gratuites, parts variables, tout cela gagné sur les restructurations, les cessions, la réduction des frais fixes, la réduction des emplois….

C’est cette situation scandaleuse qui est la source des problèmes : l’iniquité et l’injustice !

La CFDT a toujours été claire : nous dénonçons cette situation à chaque réunion avec la DG. Nous demandons l’arrêt des ces pratiques.

Nous constatons que les résultats supplémentaires ont été obtenus après l’engagement dans la grève du site de Chalampé. Avant cela, aucune réponse positive au conflit à Belle-Etoile, alors que celui-ci durait depuis + de 2 semaines.

Ce sont les impacts économiques sur le polyamide (notamment Butachimie) qui ont fait plier la DG.

Ceci dit : Quelle possibilité de se faire entendre par ceux qui ne sont pas dans un secteur stratégique ? Quelle solidarité à l’avenir dans le Groupe ? Quelle cohésion dans le Groupe ? Quelle harmonisation des statuts quand les Directions distribuent des primes d’ateliers qui seront payées par d’autres ? La DG ne va-t-elle pas en tirer des conséquences néfastes ?

Autre question ? Quelle valeur a la négociation collective quand des accords majoritaires peuvent être remis en cause par des "Groupes de pression" implantés dans des secteurs stratégiques ? Ce type d’actions, parrainées, pour le moment, par une Organisation Syndicale comme la CGT, peut sonner le glas du syndicalisme confédéré tel qu’il existe en France. Nous verrons peut-être bientôt des syndicats d’ateliers, des syndicats de postés, des syndicats de sites, …. Ne croyez pas que cela va gêner le patronat, il s’en accommodera car il pourra enfin faire ce qu’il a toujours voulu : payer là où il faut et licencier là où il veut ! Fini la solidarité entre les salariés. Ceux qui rentreront dans cette stratégie en seront les victimes !

Enfin, sur la présentation des résultats par la CGT, nous constatons :

  • Le Talon de 50 € : La CFDT est pour les talons et nous les revendiquons à chaque négociation. Ce talon améliore les mesures que nous avions négociées de 10 € en moyenne (de 0€ à 20€ selon les niveaux de salaires de chacun).
  • La prime de 200 € : elle a été revendiquée et obtenue par la CFDT le 5 février !
  • L’intéressement : Toutes les améliorations ont été obtenues le 5 février par la CFDT. La CGT, contre le principe de l’intéressement et non signataire de l’accord intéressement, n’est pas intervenue sur ce sujet.

Par contre, nous sommes particulièrement inquiets sur les dommages collatéraux engendrés par cette situation :

  • Quels impacts sur l’emploi dans les métiers administratifs, la maintenance, la logistique, les productions non stratégiques ?
  • Quelle politique dans la gestion des augmentations individuelles ? Quelle sera dorénavant l’attitude des Directions et des hiérarchies ? Vengeance contre les uns, bienveillance pour d’autres selon sa place dans l’entreprise ?
En conclusion, nous continuerons notre politique de revendications, d’actions et de NEGOCIATIONS, car c’est cela qui rapporte le plus à tous les salariés du Groupe.

Equité, Solidarité et Résultats, pour TOUS !

Adhérez à la CFDT !


Accueil du site | Contacter l'auteur de ce site | Plan complet du site | | icone statistiques visites | info visites 0

CFDT Legacy SOLVAY, Legacy RHODIA et CYTEC France

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SOLVAY GROUPE FRANCE  Suivre la vie du site Argent

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC