Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtliaison/www/config/ecran_securite.php on line 358
OPA et arrangements - [Liaison Solvay France]
Liaison Solvay France

OPA et arrangements

mardi 21 juin 2011

 Rappel de la situation :

Les salariés ont la possibilité d’épargner dans le plan d’épargne d’entreprise. Les sommes épargnées proviennent généralement de l’intéressement, de la participation ou de l’abondement s’il y en a un.
Les fonds qui contiennent des actions Rhodia sont : Rhodia 2000, Actions Rhodia, Avenir 2006 et Avenir 2010. Chaque fond a un conseil de surveillance composé de 10 membres (5 membres désignés par la Direction et 1 membre salarié par OS), sauf le fonds « Actions Rhodia » qui a un conseil composé uniquement de 5 membres Salariés (1 par OS). C’est le conseil de surveillance qui prend les décisions sur la gestion des fonds investis par les salariés. Les salariés ne possèdent pas d’actions mais des parts dans les fonds. Ces parts évoluent en fonction de l’évolution de l’action Rhodia.
Les actions détenues par les fonds représentent à ce jour, plus de 5% des actions totales du Groupe.

 L’OPA de Solvay :

Par cette OPA, Solvay souhaite racheter la totalité des actions du Groupe. Les conseils de surveillance doivent donc prendre une décision sur l’apport des actions à l’OPA de Solvay.

 Où en sommes-nous de cette OPA ?

A ce jour, le Groupe Solvay en est à demander les différentes autorisations aux instances suivantes :

  • Union européenne : la demande d’autorisation n’est toujours pas déposée.
  • Gouvernement Français : attente de la décision pour le vendredi 10 juin
  • Autorités bancaires Française (du fait de ORBEO) : autorisation donnée
  • Fed USA : autorisation acquises
  • Russie : autorisation donnée
  • Autres pays (chine, etc.) : autorisations en cours.
    Solvay compte obtenir l’autorisation d’ouvrir la première période d’offre pour le 16 juin 2011.

D’autre part, le Comité d’Entreprise Européen a commandé une expertise auprès du cabinet Secafi afin d’analyser l’offre et d’éclairer les élus du personnel sur les impacts de cette fusion sur les emplois des salariés des deux Groupes en Europe. Cette expertise sera examinée lors du CEE des 15 et 16 juin 2011.

Enfin, le CEE a invité le PDG de Solvay pour l’auditionner sur sa politique future et notamment sur la politique industrielle et financière, ses plans stratégiques pour la société concernée et les répercussions de la mise en œuvre de l’offre sur l’ensemble des intérêts, l’emploi, les sites d’activité et la localisation des centres de décision de cette société. Cette Audition aura lieu le 15 juin.

Pour la CFDT, la décision sur l’apport des actions des fonds investis par les salariés, décision importante ne peut se faire sans avoir :

  • auditionné le PDG de Solvay
  • pris en compte le rapport d’expertise de notre expert
  • l’avis de l’Union Européenne.
    Il est logique qu’avant de décider au nom des salariés, il faut rassembler le maximum d’informations !! C’est le mandat qui nous a été confié et la CFDT entend le respecter !

Mais, c’était sans compter avec la DRH qui s’est empressée, une fois de plus, d’accélérer le mouvement et de convoquer, malgré notre désaccord, les conseils de surveillance pour ce mercredi 8 juin, soit 8 jours avant les échéances ci-dessus.
Objectifs pour la Direction : plaire au futur repreneur avant son audition, donner un signe au marché, et surtout, vu que les fonds représentent plus de 5%, lever la menace de ne pas atteindre les 95 % permettant à Solvay d’acheter l’ensemble des actions. Que la Direction joue sa partition, c’est une chose, mais qu’elle soit suivie cela par des syndicats, c’est une autre chose. C’est pourtant ce qui est arrivé.
Lors de la réunion, la CFDT a demandé vainement de décaler la décision de quelques semaines afin d’avoir les informations demandées (audition PDG de Solvay, expertises, information UE). Cette demande été refusée par la délégation de la DG mais aussi par les 4 autres représentants des syndicats (CGT, CFTC, FO et CFE-CGC). Ainsi les même OS qui demandent des expertises n’attendent pas les résultats pour répondre aux appels de la Direction.

Dans ces conditions et cette allégeance aux désidératas de notre Direction de la part des autres représentants du personnel, nous avons décidé de ne pas participer au Vote sur l’apport des actions à Solvay.

Le vote sur l’apport a été unanime pour un apport immédiat à l’OPA de toutes les actions Rhodia détenues par les fonds.
Avec cette décision précipitée, les Directions des deux Groupe ont les coudées franches pour dévoiler et expliquer leur future politique ! Messieurs Jourquin et Clamadieu pourront assister au CEE du 15 juin en véritables stars, vu qu’ils ont déjà les actions des salariés en poche. Ces petits arrangements entre DRH et certaines OS françaises est un mépris envers les délégués des autres pays représentés au CEE, qui sont mis devant le fait accompli !!
L’expert mandaté par le CEE pourra toujours faire remonter des problèmes, il parlera dans le vide, vu que les décisions sont prises.
Quant à l’avis et aux demandes de l’union Européennes pouvant avoir une influence néfastes sur l’emploi et le devenir de certaines activité, personne ne sera là pour les prendre en compte.

La CFDT donnera dons sa position après avoir toutes les cartes en main et ne se laissera pas influencer par les positions « intéressées » de certains. Bien sur, cette OPA sort Rhodia d’une situation intenable à long terme. Solvay est un Groupe industriel stable et de bonne réputation et n’est pas un prédateur. La Fusion, à ce qu’on nous dit ne devrait pas engendrer des risques majeurs pour les activités industrielles. Par contre, des emplois (600 ?) seront supprimés dans les fonctions. L’offre est alléchante à première vue et nous avons un apriori favorable.

Mais ensuite ? Qu’elle sera la politique industrielle et sociale ? Nous connaissons celle de Rhodia : Vendre les activités dans lesquelles le Groupe n’est pas dans les 3 premiers ! Et si cette politique était appliquée demain ? Quelle politique sociale future ? Quelle gestion des emplois supprimés dans les fonctions ? Toutes ces questions devaient avoir des réponses avant de décider !! La CFDT avait, très clairement, exprimée ses revendications dans un tract qui est sorti en mai (à voir sur notre site).
Seul des réponses claires à nos questions par la Direction de Solvay pourront confirmer notre apriori favorable à cette OPA !!


titre documents joints

Tract à télécharger

21 juin 2011
info document : PDF
216.6 ko

Recto verso en couleurs


Accueil du site | Contacter l'auteur de ce site | Plan complet du site | | icone statistiques visites | info visites 0

CFDT Legacy SOLVAY, Legacy RHODIA et CYTEC France

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SOLVAY GROUPE FRANCE  Suivre la vie du site SOLVAY RHODIA  Suivre la vie du site Le reste

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC