Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtliaison/www/config/ecran_securite.php on line 358
RHODIA NO WAY ! - [Liaison Solvay France]
Liaison Solvay France

RHODIA NO WAY !

lundi 17 novembre 2008

La coupe est pleine, la Gestion du Groupe par l’équipe en place ne mérite plus la moindre confiance, ni même la petite parcelle de patience qui était la notre !

Quel que soit le dossier, depuis la crise de 2003, ce n’est que double langage, mauvaise foi, entourloupe. Sous couvert d’une image soignée, d’un discours soi-disant responsable, de publications clinquantes, de communications élaborées, de lettres aux salariés, la Direction du Groupe a, en réalité, mené une politique dévastatrice pour le Groupe, l’emploi et les conditions de vie et de travail.

Les salariés, qu’ils soient ouvriers, employés, TAM et cadres font les frais des mesures prises ces dernières années.

L’ambition du Groupe s’est en réalité bornée à la finance, au marché, à l’action, aux salaires et bonus des dirigeants. Les banques, les intermédiaires financiers, les spéculateurs de tous bords ont profité de la situation pendant des années et ce n’est pas fini.

Pendant ce temps, le Groupe a été nettoyé, restructuré, débarrassé des activités tantôt jugées non rentables, tantôt jugées hors du cœur du métier, au gré de l’équipe dirigeante, mais à la grande joie des repreneurs et des concurrents.

Rhodia est devenu un petit Groupe Chimique, avec un chiffre d’affaire inférieur à 5 Md€. Pourtant les dirigeants continuent à se comporter comme si le Groupe était l’égal d’un Dupont ou d’un Dow ! : Salaires conséquents, bonus, actions gratuites, plans de retraites, etc. Chaque année, le conseil d’administration décide de nouvelles largesses pour l’équipe dirigeante, toutes entérinées par des AG d’actionnaires dirigées avec soin.

La crise n’est pas pour les dirigeants, mais pour les salariés !

  • Une vaste restructuration des Polyamides va avoir lieu : fermetures de sites, chômage technique, arrêts de production, et délocalisation en Europe de l’est et au Moyen-Orient. Dans cette affaire, Rhodia (champion de la responsabilité sociale,…) n’y va plus par quatre chemins : vente en catimini des licences Olone et adipiques, fermeture du site de Ceriano avec délocalisation des productions, délocalisation de la recherche PA d’Italie vers la France, fermeture du site d’assistance technique de Fribourg (l’industrie automobile allemande appréciera !) et convocation des CE des sites français cette semaine pour annoncer chômage technique et suppressions d’emplois. La crise actuelle a bon dos ! En réalité, ces projets n’ont qu’un but : les résultats du groupe doivent être maintenus ! Et là, on ne parle plus de Gestion Prévisionnelle, de diagnostic, le naturel revient au galop !
  • Avec l’arrivée d’une nouvelle Directrice des Ressources Humaines Groupe, on était en droit d’espérer une nouvelle politique, après le véritable échec et scandale qu’a été REF. Déception, le projet prévoit plus de 30 suppressions d’emploi et, malgré le discours, ne garantit pas une amélioration de la gestion des Hommes et des Femmes du Groupe, vu que la DG exige son du en matière de baisse des coûts. Une expertise du projet est en cours et le rapport sera rendu le 12 décembre.
  • De nombreux sites sont encore dans le collimateur. Exemple, le site de St Fons ex-Organics risque la fermeture d’ateliers dans la zone sud.
  • Dans le domaine social, notons l’inadmissible décision de la Direction de ne pas payer le facteur C1/2007 pour les ingénieurs et chercheurs.
    Comment parler ensuite de Responsabilité Sociale envers ceux qui, dans les usines et les centres de recherches, essaient de faire leur travail. Quand une Direction ne respecte pas sa parole avec les ingénieurs, les autres catégories n’ont-elles pas du souci à se faire ?
  • Autre litige, l’intéressement 2005/2007. Un litige oppose la Direction et la CFDT sur l’interprétation de l’accord. La encore la DG joue la mauvaise foi et spolie les salariés de 400 € au titre de l’exercice 2006. Le jugement, tombé le 7 novembre, décide la nomination d’un expert. Plutôt que de payer aux salariés leur part des résultats du Groupe, la DG joue le pourrissement !

D’autres dossiers doivent être rapidement réglés :

  • La question salariale : même si nous avons signé en 2008, l’accord salaires ce sujet doit être revue en profondeur, avec plus de transparence et d’équité (AI, prime d’objectif à tous les niveaux, etc.)
  • Les statuts : Ceux-ci doivent être revus et consolidés avant la fin juin 2009. Des négociations doivent donc être engagées rapidement.

Enfin, la Direction du groupe doit changer définitivement d’attitude. L’image d’un groupe ne se forge pas qu’avec la communication externe, les accords mondiaux, les certifications en tout genre, et Rhodia Way ! Il faut aussi être proche des salariés, mettre ses discours en pratique, appliquer à soi-même les principes du Développement Durable.

Pour cela, la DG doit :

  • Renoncer aux actions gratuites et revenir à une gouvernance plus en relation avec la taille du groupe.
  • Suspendre les restructurations dans le polyamide en Europe et engager une concertation au niveau du groupe sur la question.
  • Engager sans tarder une négociation au niveau Français pour régler toutes les questions en suspens : politique salariale, intéressement, plan d’épargne, statuts, représentativité, etc. pour cela, nous sommes prêts à négocier un agenda social.

Des actions, notamment de grèves, vont avoir lieu dans les sites, pour soutenir nos demandes. En les reprenant, la DG a une chance à saisir, pour retrouver sa voie, dans le cas contraire, c’est Rhodia NO Way !

Sur Belle Etoile

Le mardi 18 novembre, les Comités d’Etablissements seront informés en vue d’une consultation
« … Conjoncture économique dégradée… Conséquences organisationnelles, économiques et sociales de cette situation… Projets de mesures d’adaptation de l’activité et de mise en chômage partiel… »

Nos dirigeants ne doivent pas se saisir de « l’excuse de la crise » pour anticiper la baisse d’activité perceptible depuis plusieurs mois dans certaines entreprises. Il est nécessaire qu’ils deviennent, enfin, responsables…

En raison du contexte particulier sur la plateforme, la CFDT n’appellera pas à des débrayages mais restera proche de vous et se mobilisera également au travers de l’ensemble des IRP (CE, CHSCT, DP) pour faire respecter vos droits.

La CFDT, c’est faire


titre documents joints

Rhodia No Way

17 novembre 2008
info document : PDF
65.1 ko

Le tract recto verso en couleurs


Accueil du site | Contacter l'auteur de ce site | Plan complet du site | | icone statistiques visites | info visites 0

CFDT Legacy SOLVAY, Legacy RHODIA et CYTEC France

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SOLVAY GROUPE FRANCE  Suivre la vie du site SOLVAY RHODIA  Suivre la vie du site Social

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC